Vue de la courtine, en cours de restauration, place Sainte-Madeleine. Architectures administratives dans la France contemporaine, 1945-2013. 15Le faubourg occidental est enclos par une muraille longue de près de 2 600 m ; partant de l’Ill au sud des bâtiments de l’ENA, elle longe les boulevards de Metz, traverse la place de la Gare où la contrescarpe se trouve sous le mur de façade de la gare, longe ensuite le boulevard Wilson, emprunte la rue du Président Poincaré et, après un angle droit, vient rejoindre le canal du Faux-Rempart en longeant la rue du Fossé des Treize du côté est. Vue du bastion pentagonal dans l’enceinte des Hospices civils. 1. 26Dans l’enclos des Hospices civils, on peut voir encore, masqué aujourd’hui sous de la vigne vierge, un bastion polygonal (fig. Au nord, en retrait de la rue Prechter13 ancienne « rue Neuve », une dépression a été observée et à l’ouest, place du Foin, des informations anciennes signalent également une profonde dépression : on propose de reconnaître dans les rues des Balayeurs et de l’Abreuvoir, se développant respectivement au nord et au sud de la place du Foin, les indices parcellaires du système de défense originel de la Krutenau au début du second Moyen Âge. privée. Les anciennes fortifications furent remplacées par une enceinte constituée d’une succession de bastions, dominés par des cavaliers et aux flancs très courts, et de courtines sur un plan polygonal simplifié. Voir BAUDOUX, J. Strasbourg : Ligne B du tramway. AFAN : SRA, 2001 et KOCH, J. Strasbourg (Alsace, Bas-Rhin) - Haras. 3.0M . now also immensely fortified place ... (Strasbourg - Strasbourg) This is an original, colored copper engraving view of Strasbourg, published by Matthäus Seutter around 1740. Moovit vous aide à trouver les meilleurs itinéraires pour vous rendre à Rue de l'Ancienne École en utilisant les transports publics, et vous guide étape par étape avec des horaires mis à jour pour les Bus ou Tram de Strasbourg. ANNALES . 3 - Voir : BAUDOUX, Juliette, FLOTTÉ, Pascal, FUCHS, Matthieu, WATON, M.-D. Carte archéologique de la Gaule, Strasbourg, 67/2. 28Quai de Turckheim, la tour a vu sa protection incluse dans l’arrêté de classement du 6 juillet 1928, paru au J.O. Seules des traces parcellaires témoignent du premier Moyen Âge. 45Lors de constructions nouvelles, des éléments du système défensif ont été maintenus ; la portion d’escarpe entre la Spitalthor et la tour pentagonale, place de l’Hôpital, attribuée au milieu-seconde moitié du XIVe siècle d’après la typologie des blocs à bossage, forme l’un des murs visibles du parking souterrain tout comme celle qui avait été reconnue au n° 9 de la rue des Glacières sur 70 m. Une partie du tronçon épiscopal, quoique remaniée40, est visible aux anciens Haras, dont la protection au titre des Monuments historiques ne concerne que les éléments du XVIIIe siècle41. 31Du « troisième agrandissement », la « tour du Diable », dite aussi « bastion Saint-Maximilien » et dont la protection est incluse dans celle du barrage Vauban, est conservée à proximité du Musée d’art moderne et contemporain et les vestiges de l’enceinte réutilisée dans le système bastionné, repérés sur près de 140 m boulevard Wilson26 (fig. M.-D. Waton, 2010. 1 Implantée au cœur des premières fortifications de la ville, la cathédrale de Strasbourg, joyau de la capitale alsacienne, voit progressivement croître la surface fortifiée. No sooner have the moorings been cast than you discover Ancienne Douane and … 20Les Allemands sont les premiers à s’être intéressés aux vestiges antiques avec la conservation au début du XXe siècle, sur le front sud-ouest du castrum, d’une tour du Bas-Empire17 ; cette dernière est visible dans les sous-sols d’un magasin, 47-49 rue des Grandes Arcades. Sur le front sud-ouest du camp, la muraille est utilisée dans les fondations des immeubles, côté est de la place du Vieil-Hôpital5 tandis que, sur le front sud-est, la fortification qui passait au nord de la rue des Veaux, témoin parcellaire du fossé antique, se trouve vraisemblablement remployée dans le mur de la cave du n° 23. Dans la crypte des jardins de la préfecture, parmi les fondations du Grenier d’Abondance, l’enceinte du Haut-Empire en arrière-plan et, en avant-plan, l’enceinte du Bas-Empire. 49Quelques tronçons de l’extension des fortifications au sud de Strasbourg, visible sur un plan de 1725 (fig. (dir.). infra) ont révélé une recharge de gravier en arrière de la muraille et, grâce à la fouille (inédite) effectuée boulevard Wilson10, on peut émettre l’hypothèse que le mur a été installé dans le creux formé par le « nouveau fossé » (cf. INRAP : SRA, 2008. Coupe stratigraphique, à l’arrière de l’enceinte du XIVe siècle, montrant l’empreinte d’un fossé sur le chantier du boulevard Wilson. (dir.). Ce fut alors qu’un talus avait été installé à l’arrière du mur et que l’espace de circulation s’était ainsi trouvé éloigné de l’enceinte, explication de l’indice parcellaire révélé par les boulevards Wilson et de Metz, à distance de la muraille. Uploaded by Que vous soyez en Licence 1, Licence 2, Licence 3 ou Master 1, l'Amicale de Droit, dans un souci constant d'apporter une aide aux étudiants dans la réussite de leurs études, met à votre disposition les annales d'examens des années précédentes. 25Unicum au sein du système défensif mis en œuvre, l’étude archéologique des élévations de la tour pentagonale, sise au 9/10 place de l’Hôpital, a montré que le plan de cet ouvrage était « fortuit », hérité d’un état daté du deuxième quart du XIIIe siècle, correspondant à la mise en défense de l’entrée d’un chenal dans la ville22, lequel desservait les fossés d’Or (Goldgiessen) et des Bouchers (Metzgergiessen). Cette dernière donnera la forme qu’a conservé l’île dans sa partie septentrionale tandis qu’elle englobera une zone au sud de l’Ill, en offrant une forme quasiment ovale (fig. Au XIXe siècle, un premier plan cadastral est réalisé en 1837 : N.-J. Une tourelle (Schneke) de plan polygonal, mise au jour place de Gare38, a été remontée chemin des Glacis (fig. Cette voie empruntait ensuite la présente rue du Faubourg National. 34Deux ouvrages majeurs, réalisés par Tarade, ingénieur de Vauban, ont été protégés au titre des Monuments historiques ; un ensemble concerne la gestion de l’eau sur un plan défensif, l’autre la défense du pont du Rhin. Strasbourg Airport is located in Entzheim, 10 km from the city centre (junction 8 of the A35 motorway). Your privacy is important to us. Phot. Ces fortifications allemandes, sur leurs fronts nord et nord-est, ont été inscrites35 par arrêté du 2 avril 2009. Bilan Scientifique de la Région Alsace 2003. Strasbourg : Dernières Nouvelles d’Alsace, 1980-1982 ; LIVET, G., RAPP, F. dir. Très fortement endommagée par les bombardements de 1870, elle a été partiellement démontée dès 1896 ; il n’en reste qu’une demi-lune avec la courtine entre deux bastions, dans le parc de la Citadelle, correspondant à la porte d’accès côté Rhin et qui a été classée les 27 avril 1922 et 14 octobre 193233. In : Collectif. M.-D. Waton, 2010. By car 33Avec le XVIe siècle et Specklin apparaîtront les premiers plans de Strasbourg actuellement conservés : plans de Conrad Morant (1548), d’Abraham Hoggenberg (1572), de Daniel Specklin29 repris au XIXe siècle..., qui nous permettent d’avoir une vision globale de la ville. Cahiers alsaciens d’Archéologie, d’Art et d’Histoire, 1999, XLII, p. 79-115 ; fouille inédite PAIR 2009 : 12-16 rue des Veaux, responsable d’opération Maxime Werlé. 36Face à l’Allemagne, la citadelle de forme pentagonale avec un bastion à chaque angle (fig. Geschichte der Befestigung von Strassburg in Elsass vom Wiederaufbau der Stadt nach der Völkerwanderund bis zum Jahre 1681. Strasbourg en 1548 : le plan de Conrad Morant. L’enceinte du Bas-Empire a perduré quelque neuf siècles et son front nord-est, dix-sept ; trois tours seulement sont conservées dont deux sont protégées au titre des Monuments historiques. Bilan Scientifique de la Région Alsace 1993. MCC : SRA, 2003, p. 60. Quai du Maire Dietrich, tour et quai du début du XVe siècle. Le siège de Strasbourg, en 1870, avait mis à mal les anciennes fortifications de la ville. 14 - Pour le tracé de cette enceinte, un diagnostic a permis de préciser sa localisation dans les murs du Lycée Jean Rostand : HENIGFELD, Y. Strasbourg : Lycée Jean Rostand. scient. 29 - Les différents plans réalisés par D. Specklin entre 1577 et 1589 ont constitué une source admirablement exploitée par F. von Apell, dans son ouvrage paru en 1902 sur Strasbourg : APELL, F. von. Folio (binding 38 x 22 cm; leaves 33 x 21 cm). Après l’annexion, les autorités allemandes entreprennent de les reconstruire et de transformer Strasbourg et ses alentours en une place forte moderne, dont les accès et les voies de communication sont également protégés. Ce bâtiment moderne, qui infléchit son plan selon la courbure de l’enceinte médiévale, a été classé le 13 juin 1926. 9 - DOLLINGER, P. Le premier statut municipal de Strasbourg (XIIe siècle). Strasbourg. Phot. L’ouverture de la porte dite Kriegstor permet de relier par une piste cyclable les quartiers de la gare et de Cronenbourg, séparés par la voie ferrée et la rocade de Strasbourg. 37Le siège de la ville en 1870 ayant révélé la faiblesse de son système défensif, les Allemands entreprirent de renforcer ce dernier après la guerre (fig. Seules manquent des 4 premères livraisons, les cartes de Wismar (1691), de la Veüe de Nice (1692), de Roses (1692) et le siège de Namur par Louis XIV (1692). 43 - APELL, F. von. Petit tour chronologique des fortifications encore visibles à Strasbourg. du 16 février 1930, portant sur les « quatre tours » sises près des Ponts-Couverts24. Première anthologie des lits européens du XVe au XIXe siècle, Imagerie numérique et patrimoine culturel : enjeux scientifiques et opérationnels, Architecture et patrimoine des frontières. Fortifications allemandes et projet d’urbanisation de la ville en 1878. Extrait d’une lithographie, tirée vers 1900, représentant les Ponts-Couverts dessinés par A. Maugembre vers 1869 : coll. Le rempart, précédé d’un fossé en eau, était destiné à abriter des casernes à l’abri des bombes, des magasins à poudre et des locaux d’artillerie. Il y est question de deux types de fossés se développant dans la partie ouest de l’ellipse. - 1400, l’Alsace dans l’Europe gothique. Strasbourg : Les Musées de la Ville de Strasbourg, 1990, p. 112-113 (plan). In : NILLES, R. Strasbourg, Établissement des Diaconesses, 2, rue Ste Élisabeth, rapport de fouille d’évaluation archéologique du 14/02 au 22/02/2001. Fonction indéterminée Piton, Alphonse ((lithogr)). 37 - WATON, M.-D. « Starke Steine Straßburgs »), das Informationsmagazin des C.E.S.F.S. Geschichte der Befestigung von Strassburg in Elsass vom Wiederaufbau der Stadt nach der Völkerwanderund bis zum Jahre 1681. MCC : SRA, 2003, p. 52 ; WATON, M.-D. Strasbourg : Boulevard Wilson - Rue Wodli. n°9), avait été rétrogradée au profit du Spitalthor, situé à 172 m environ vers l’est. Development of Neudorf was also inhibited by its location at the South of Strasbourg, outside her fortifications, where there were only few gates allowing access to the city: the only crossing points were Hospital Gate (Spitaltor), Butchers' Gate (Metzgertor) and Saint Catherine Gate (Katharinentor), later completed with the gate of the citadelle. n°12), qui ont fait l’objet d’une protection au titre des Monuments historiques le 12 octobre 192923. Le village fut cité la première fois en 871 mais l'étymologie de son nom (village implanté à côté de la borne) et construit en rond rappelant le tracé des anciennes fortifications. Témoin de l’Ulmergraben, place du Vieil-Hôpital. MCC : SRA, 2005, p. 38. Strasbourg illustré ou Panorama pittoresque, historique et statistique de Strasbourg et de ses environs Item Preview remove-circle ... 40 Anciennes fortifications (1830) download. 2015 - Cette épingle a été découverte par Daniel Bétourné. Extrait du plan C. Morant (1548), d’après le plan dépl. M.-D. Waton, 2003. M.-D. Waton, 2010. Histoire et Collections : Paris, 2008. © DRAC Alsace, CRMH, ICO482C003_022_nuc2, [1908]. Le Bünderthor, muré en 1932, au sein des Hospices civils. u/Eurofutur. Histoire de Strasbourg. L'Ancienne Douane, Strasbourg: See 1,424 unbiased reviews of L'Ancienne Douane, rated 3.5 of 5 on Tripadvisor and ranked #536 of 1,431 restaurants in Strasbourg. Typologies - Expériences - Enjeux de conservation, Les archives photographiques de presse, pratiques comparées et enjeux méthodologiques, Lieux de pouvoirs. En Alsace. Les vitraux de l'ancienne église des Dominicains de Strasbourg. Études sur les fortifications de l'Inde I. Les fortifications de l'Inde ancienne. , 2003, p. 53. Vue de la tour pentagonale depuis la rue des Jardins ; en arrière-plan, le Spitalthor. 18Sur les fronts sud et sud-est, si l’enceinte médiévale est maintenue, la fausse-braie est détruite pour laisser place à un système bastionné (fig. Vivre au Moyen Âge : 30 ans d’archéologie médiévale en Alsace. L’ancienne gare de Strasbourg (1846-1883) Le débarcadère de Koenigshoffen étant excentré et situé hors des fortifications de la ville, il est rapidement décidé de construire une nouvelle gare intra-muros. Phot. M.-D. Waton, 2010. 1). Phot. Strasbourg, 1902. Les phases d'agrandissement de Strasbourg — du castrum romain au 15e s. — d'après J.A. Phot. Geispolsheim est une commune située à la périphérie de Strasbourg, qui fait partie de ce qu'on appelle communément les faubourgs Nord de l'agglomération. À l’est, sur la berge du quai du Maire Dietrich où la fortification aboutissait contre la rivière au niveau de la porte des Pêcheurs, on peut encore voir des éléments de quai en pierres à bossage, terminés par une tour également construite avec des pierres à bossage, en partie basse et en chaînage d’angles, et une élévation de briques jaunes (fig. Phot. 32Parmi les tours de guet, une seule tour est conservée en élévation et protégée au titre des Monuments historiques depuis le 30 décembre 1985 ; il s’agit de la tour dite Breuscheck, attestée en 1392, 33 rue de la Tour à Koenigshoffen28. 4 - Ce « chemin creux », transformé ultérieurement en fossé (cf. Parc de la Citadelle-Strasbourg(6).jpg 3,500 × 2,552; 1.67 MB n°2). n°7). MCC : SRA, 2003, p. 52-53. infra) a été mis au jour par Richard Nilles, lors des investigations archéologiques liées à la réalisation du tramway ligne B et dirigées par Juliette Baudoux, en 1998. Yves Henigfeld, 2008. Entre identités nationales et héritage partagé, Jardins collectifs : de l’abbé Lemire aux jardins d’insertion. Les ateliers sont partagés en général par deux artistes ou plus selon la taille de l’atelier et l’activité des occupants. Fonction indéterminée Titre(s) : Vues des anciennes fortifications de la ville derrière la fonderie et des faux remparts en 1830 [Image fixe] Publication : Strasbourg : Piton F, 1855 Description matérielle : 25,5 x 33 ; 18,5 x 25 cm Phot. n°22). Le Cercle d'Etudes et de Sauvegarde des Fortifications de Strasbourg publie un bulletin d'information annuel destiné … Dominique Bonneterre, 2008. Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Image fixe : sans médiation Auteur(s) : Piton, Frédéric ( (lithogr) ). 13 - WERLÉ, M. Strasbourg : 16 rue Prechter. n°19) était reliée à la ville par deux courtines bastionnées. 6Au cours du haut Moyen Âge, la ville, devenue Strateburgo – le bourg de la route – connaît le maintien du castrum, tandis que l’emprise de l’ellipse subit quelques transformations, perceptibles au travers d’un réseau de fossés (cf. Claude Menninger. Élément de vannes d’eau mises au jour sur le site du futur Musée d’art moderne et contemporain, déplacé à côté de la « tour du Diable » (à droite) et pierres de l’enceinte du XIVe siècle en remploi (à gauche). Le Spitalthor, de plan quadrangulaire massé (8,80 x 8,90 m), s’élevait sur cinq niveaux dans son état primitif et, d’après quelques indices techniques de datation (typologie des pierres à bossage, profil des moulures…), il semblerait que la tour-porte puisse être datée de la première moitié du XIVe siècle plutôt que de la fin de ce siècle. 46Quai de Turckheim, d’après les rapides observations effectuées après le décrépissage de l’enceinte au nord de la tour classée et qui semblent indiquer une absence de chaînage entre ces deux éléments, le mur défensif avait anciennement été intégré dans l’habitat et utilisé comme façade ; aucun percement nouveau n’a été autorisé. Strasbourg (Bas-Rhin), 4 rue des Veaux : l’évolution d’une berge médiévale de l’an mil au XIIIe siècle. The inhabitants of Strasbourg became aware of the wealth of their military heritage only during the twentieth century. Ces défenses sont attestées dès l'Antiquité, entre les Ier et IVe siècles de notre ère, avec l'édification des murailles du camp romain d'Argentoratum par les hommes de la VIIIe Légion. Media in category "Citadelle de Strasbourg" The following 12 files are in this category, out of 12 total. Cette gare, construite par les autorités allemandes, est située au carrefour des grands axes internationaux Paris-Vienne et Bâle-Cologne, sur le terrain des anciennes fortifications de Vauban. n°18). Voir dans la base Mérimée : notice PA67000028. CRAHM : Caen, 2010, p. 351-368. Le site des Archives présente de nombreuses photos anciennes de l’édifice (fonds 1 FI et 8 Z Blumer). On peut découvrir le tracé du fossé, transformé en canal du Faux-Rempart dès 1228, en cheminant le long des quais Schoepflin, Kellermann, de Paris, Desaix et de Turckheim, sur tout le front nord de l’ellipse insulaire. 1 year ago. Les fortifications de la ville de Strasbourg (TR) By Jean-Martin ((graveur)). 24La porte de l’Hôpital ou Spitalthor, également protégée20, a été observée sur le plan archéologique avec une analyse des élévations par M. Werlé lors de son étude de la tour pentagonale voisine21 (fig. Guy Feuerbach, 2004. Le XIIIe siècle marquera une rupture fondamentale par la réunion de ces ensembles avec la construction de l’enceinte dite épiscopale. By submitting, you agree to receive donor-related emails from the Internet Archive. Place de l’Hôpital avec, à gauche, la tour pentagonale et, à droite, la tour-porte de l’Hôpital. M.-D. Waton, 2010. Notice en attente de catalogage. 41Des vestiges bastionnés, érigés au XVIIe siècle et dont l’essentiel existera jusqu’au début du XXe siècle, seul un tronçon est visible dans le parking de l’Hôtel du Département, construit à la place de la Caserne Barbade ; la pierre de fondation du « bastion des Païens » de 1630 a été retrouvée lors des fouilles de la place de la Gare.